Shopping éthique

J’achète très rarement des vêtements neufs. Je n’aime pas faire du shopping et ne m’intéresse pas du tout à la « mooooode ». J’achète mes affaires de tous les jours d’occasions puis je trie et remplace les fringues trop usées.

C’est justement après un grand tri de fin d’été, que je me suis décidée à racheter certaines petites choses. Je ne voulais pas le faire n’importe comment donc j’ai cherché des petites entreprises avec de jolies valeurs qui me correspondent.

Ce « haul » sera l’occasion de parler des conditions de travail de ceux qui fabriquent nos vêtements, de l’impact de notre consommation sur l’environnement et sur notre santé.

THE VEGAN WITCHES

J’avais besoin de bon pull pour cet automne et cet hiver. J’ai complètement craqué pour ce sweat de la boutique en ligne The Vegan Witches.

( Ne faites pas attention aux poils de chats haha, il adore dormir dessus ^^)

La marque se décrit comme « engagée, féministe et anti-spéciste ». Elle affirme choisir des fournisseurs qui garantissent de conditions justes pour leurs travailleurs et reverser une partie de ses bénéfices à des associations de protection animale.

Selon sa description, mon joli pull est en coton biologique, fabriqué de manière éthique qui respecte les standards de la Fair Wear Foundation (FWF). Mais qu’est-ce donc ?

La Fair Wear Foundation est une association indépendante, internationale et à but non lucratif crée en 1999. Basée à Amsterdam, elle lutte contre les mauvaises conditions de travail des ouvriers du textile. Elle encadre plus de 120 marques en Europe, en Asie et en Afrique. Leurs critères de sélection sont les suivants :

  • Pas de travail forcé
  • Pas de discrimination
  • Pas d’exploitation d’enfants
  • des salaires corrects
  • droit à la liberté syndicale
  • des horaires raisonnables
  • des conditions de travail saines et sécurisées
  • Des emplois déclarés et encadrés

Je ne peux qu’approuver un tel engagement.

Tous les modèles de la marque Vegan Witches, sont conçus et brodé à la main dans la région de Bordeaux. Mon pull a été brodé artisanalement et sur commande. Selon la demande, il faut parfois prévoir un délai d’une semaine avant d’être livré.

Cela n’a pas été mon cas. Je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de monde qui commande des pull en plein mois d’août haha. Si on rajoute le fait qu’il est tout doux et beaucoup trop cool, on comprend ma joie lorsqu’il est arrivé dans ma boite aux lettres. D’ailleurs, j’ai apprécié qu’il soit envoyé dans une petite enveloppe en kraft et sans sur-emballage en plastique.

Prix : 49 euros + frais de port.

Leur site : https://theveganwitches.com/

Commentaires : Je n’ai pas pu trouver à quelles associations la marque reverse une partie de ses bénéfices. Cela aurait été chouette de le mettre en avant.

FEMPO

J’ai commandé un lot de culottes de règle FEMPO, après avoir cherché une alternative aux protections hygiéniques jetables pendant plusieurs mois.

Je te mets en sources les articles sur les dangers de ces « protections ». En plus d’être polluantes car non-biodégradables, elles contiennent des produits dérivés du pétrole, potentiellement toxiques. Les tampons sont blanchis au chlore et les serviettes contiennent entre autres des parfums de synthèses. Quand on pense que de telles substances sont en contact direct avec nos muqueuses, c’est hallucinant.

On a peu de recul sur l’impact de ce petit mélange bien chimique sur notre organisme mais certains cas médiatisés donnent froid dans le dos. Je pense notamment à cette mannequin qui a dû être amputée d’une jambe suite à un choc toxique causé par un tampon. Je te mets aussi cet article dans les sources

Voilà comment j’en suis venue à chercher des solutions alternatives. En premier, j’ai essayé les serviettes hygiéniques lavables en tissus. Celles que j’ai acheté à l’époque étaient très bien pour la nuit mais beaucoup trop épaisses et rigides pour être portée en journée. Mon deuxième essai sera donc les culottes de règles.

FEMPO propose plusieurs type de culottes, notamment une pour les flux importants et une couleur chair disponible en différentes carnations. Pour ma part, j’ai commandé un lot de deux Hipster, le format shorty en somme. Elles sont lavables, se gardent plusieurs années et peuvent être portées 12 heures tout en restant sèches et confortables.

Ma Hipster est composée de 4 couches de tissus différents.

  • La doublure en contact avec notre intimité est en 100% coton.
  • Puis vient une couche de bambou, tissu aux propriétés anti-bactériennes et absorbantes.
  • Ensuite, on trouve une couche composée d’un mélange de polyester et de PUL. Le PUL est un tissu enduit, imperméable et respirant, qui retient les fuites.
  • Et enfin, le tout est enveloppé dans du lycra noir, sobre et discret. Même si ils ne sont pas biologiques, ces composants sont certifiés OEKO-TEX® | STANDARD 100.

Le label Oeko-tex a été fondé en Allemagne en 1992. Selon leur site, si un article textile porte l’étiquette STANDARD 100, cela signifie chaque composant de cet article a été testé pour les substances nocives et qu’il a été déclaré inoffensif pour l’Homme.

Le test est réalisé par des laboratoires indépendants et prend en compte de nombreuses substances réglementées et non réglementées, qui peuvent être nocives pour la santé humaine.

Le catalogue de leurs critères est mis à jour au moins une fois par an et ne dépend pas de normes nationales mais internationales. Soit en clair, si un produit chimique est déclaré nocif par la législation d’un pays mais légal par la législation d’un autre, il fera dans tous les cas partie du test.

Pour ce qui est de la fabrication, FEMPO travaille en France pour la conception, avec l’Italie pour certaines matières premières et en Tunisie pour l’assemblage. Initialement, le projet devait être entièrement Made In France mais il a dû être modifié pour des questions de coûts de production.

Je vais tester la Bête et je ferai peut-être un petit article pour en parler.

Prix : 59 euros + frais de port pour le lot de 2

Leur site : https://fempo.co/

Commentaires : Pour les nettoyer il faut les rincer à l’eau froide puis les laver a 30°. Les culottes existent du 34 au 48.

MIPACHA

On arrive à mes pieds. Et donc à mes chaussures.

Je travaille principalement debout et je marche beaucoup. Je voulais donc des baskets, confortables, jolies et éthiques. J’ai d’abord cherché une paire d’occasion mais après plusieurs essayages plutôt décevants, je me suis dis qu’il fallait mieux que la semelle de mes chaussures se fassent à mes pieds et ma démarche. Après une soirée à scroller Instagram, j’ai trouvé la perle rare.

Mipacha a été fondée en 2010 à Cuzco, au Pérou. Le nom vient de la langue Quechua et signifie « Mon Monde ». Les chaussures en toile de la marque sont fabriquées à la main au Pérou et celles en cuir le sont au Portugal. La marque se définie comme « de qualité, durable et responsable ».

Dans cette optique, chaque employé péruvien bénéficie de conditions de travail aux standards occidentaux, tels qu’une couverture maladie, un système de retraite ou bien encore un congé maternité. Elle a également mis en place un système de micro-crédit pour ses employés, leur permettant par exemple, de financer les études de leurs enfants.

Les étoffes sont de bonnes qualités, aux motifs inspirés des tissus traditionnels péruviens. La paire que j’ai choisi, la Classico Mucho est végane. Cela signifie ne contient pas de cuir, de laine ou toutes autres substances d’origines animales. Les petits languettes portant le nom de la marque à l’avant et l’arrière sont en papier et la semelle en caoutchouc local et sourcé. Pour les avoir étrennées, ces baskets sont vraiment confortables . La semelle très épaisse m’a surprise après des années à porter des Vans.

Je suis vraiment contente de mon achat, de soutenir une entreprise avec de belles valeurs mais le point qui me chagrine est le transport. Elles sont livrées dans une boite en carton et protégée par du papier kraft qui se recycle mais quid de l’impact écologique de son transfert en avion ? Je n’ai pas encore trancher la question.

Prix : 89, 95 euros, frais de port offerts.

Leur site : https://www.mipacha.com/fr/

Commentaires : C’était très rassurant de recevoir par mail un code me permettant de tracer le voyage de mon colis.

Sources :

Le site de la Fair Wear Foundation : https://www.fairwear.org/

Pour Oeko Tex : https://www.plim.fr/fr/content/29-info-oekotex

Site sur les labels textiles : https://madeinresponsable.com/2017/06/14/guides-des-labels-textiles/

Le documentaire : tampons, notre ennemi intime

L’article sur Lauren Wasser : http://madame.lefigaro.fr/societe/le-mannequin-lauren-wasser-amputee-de-sa-seconde-jambe-a-cause-d-un-sct-211217-146129

Publié par Hazel

Sorcière moderne débutante, rat de bibliothèque, grande amatrice de thés et maman-chat ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :